Accueil Traitement Cette épice aide à réguler le glucose après avoir mangé (et se...

Cette épice aide à réguler le glucose après avoir mangé (et se marie bien avec le riz, les pâtes et autres glucides).

31
0
Cette épice aide à réguler le glucose après avoir mangé (et se marie bien avec le riz, les pâtes et autres glucides).

L'extrait de Curcuma longa, communément appelé curcuma, peut réduire efficacement l'inflammation et le stress. favoriser le métabolisme du chez les personnes en surpoids, selon les résultats d'une étude publiée dans le journal. Frontiers in Nutrition.

Des chercheurs de House Wellness Foods Corp au Japon ont mené une étude randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo de 12 semaines pour étudier l'effet de l'extrait de curcuma sur l'inflammation chronique et l'hyperglycémie postprandiale chez des participants d'âge moyen et âgés en surpoids dont la glycémie se situait dans la fourchette normale et prédiabète.

étapes voyage authenticitéétapes voyage authenticité

Les résultats ont indiqué que les niveaux sériques de la marqueur d'inflammation CRP à haute sensibilité (hsCRP) et du marqueur de glycémie hémoglobine A1c (HbA1c). étaient significativement plus faibles dans le groupe curcuma que dans le groupe placebo.

Lors de l'épreuve d'hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO), le taux de glucose plasmatique post-prandial, le temps nécessaire pour atteindre les concentrations maximales de glucose et d'insuline, ainsi que le taux de glucose dans le sang ont été mesurés. indices de sensibilité à l'insuline se sont également améliorés de manière significative.

“Ces résultats suggèrent que la consommation quotidienne de curcuma pourrait avoir le potentiel d'améliorer la sensibilité à l'insuline. potentiel d'amélioration de la résistance à l'insuline et de l'hyperglycémie postprandiale. en réduisant l'inflammation chronique de bas grade”, ont conclu les chercheurs.

Haldi ka doodh (Haldi ka doodh (

Le taux de glucose est lié à l'inflammation

L'inflammation, qui peut être aiguë ou chronique, joue un rôle clé dans le mécanisme de défense de l'organisme. L'inflammation aiguë élimine les agents pathogènes tout en induisant le processus de guérison. L'inflammation chronique est lente et durable et peut être médiée par des cellules immunitaires, telles que les macrophages.

Lire aussi :  Voici les causes et les solutions naturelles

L'inflammation chronique peut être induite par le vieillissement, l'obésité, une alimentation déséquilibrée, le manque de sommeil, le stress psychologique et la sédentarité.

La protéine C-réactive (CRP) est un marqueur important de l'inflammation de bas niveau. Un taux de CRP légèrement élevé indique un risque accru de diabète, de cancer et de maladie coronarienne.

Le glucose joue un rôle important dans le maintien de l'homéostasie physiologique du corps humain. L'insuline est une hormone anabolisante synthétisée par le pancréas, qui régule l'apport énergétique en modifiant les micronutriments. Une consommation accrue de glucides et de graisses conduit à l'obésité, qui se traduit par une… altération du glucométabolisme.

Le curcuma est anti-inflammatoire

Le curcuma est une épice populaire qui contient de la curcumine, un composé polyphénolique lipophile qui a des fonctions anti-inflammatoires, antioxydantes et anti-obésité. En plus de la curcumine, il contient également du bisacurone et des turmeronols A et B.

Dans l'étude, d'une part, les chercheurs ont observé en laboratoire l'effet du curcuma sur l'inflammation induite par le lipopolysaccharide dans les macrophages RAW264.7. Ils ont constaté une diminution significative de la production d'interleukine (IL)-1β, d'IL-6, de facteur de nécrose tumorale (TNF)-α et d'oxyde nitrique. Ils ont également observé une inhibition significative de chacune de ces substances, à l'exception du TNF-α, avec le turmeronol B.

Lire aussi :  4 maux courants qui peuvent être traités par la médecine traditionnelle chinoise

avec un index glycémique normal ou prédiabétique, ont été répartis de manière égale et aléatoire dans les groupes curcuma ou placebo. Le traitement a duré 12 semaines.

Par la suite, l'impact du curcuma sur l'inflammation chronique et l'hyperglycémie postprandiale a été évalué.

Les données obtenues indiquent que la consommation de curcuma réduisait de manière significative les taux sériques de hsCRP et d'HbA1c. En outre, lors de l'HGPO, le taux de glucose plasmatique après la charge, le temps nécessaire pour atteindre le pic de concentration de glucose et d'insuline et les indices de sensibilité à l'insuline ont été significativement améliorés.

Ces résultats suggèrent que le curcuma peut améliorer la sensibilité à l'insuline et l'hyperglycémie postprandiale en réduisant l'inflammation chronique et que cette réduction est au moins en partie due aux effets anti-inflammatoires des turmeronols A et B et du bisacuronane.

Par conséquent, une consommation régulière de CLE peut réduire le risque de prédiabète et de diabète de type 2 de la manière suivante. améliorant la résistance à l'insuline et l'hyperglycémie postprandiale. Ils ont toutefois appelé à des recherches supplémentaires pour valider l'efficacité des turmeronols A et B et du bisacuronan chez l'homme.

Le curcuma avec du , des pâtes et d'autres hydrates de carbone.

Le curcuma a d'innombrables utilisations en cuisine. Dans la cuisine orientale, il est indispensable avec le riz, qu'il colore également en jaune. Il aromatise également les pâtes, les pseudo-céréales et les ragoûts de légumes.

Références scientifiques :